Trouver un magasin

Miroir, miroir, dis-moi quel chien me convient

  • + 900 passionnés
  • + 159 magasins
  • + 7.000 produits

Miroir, miroir, dis-moi quel chien me convient

On le dit, et d’ailleurs, parfois, il suffit de regarder le maître et son chien pour trouver des ressemblances. Votre personnalité influence celle de votre chien et vice versa. Mieux vous vous connaissez vous-même, mieux vous choisirez la race de chien qui vous convient selon votre mode de vie et votre caractère. Et comme le chien est une éponge à émotions, vos humeurs peuvent déteindre sur lui de manière positive ou négative. Alors, qui êtes-vous par rapport à votre chien?

LES MAÎTRES FORTS DE CARACTÈRE

Plutôt autoritaire, vous ne vous laissez pas faire à la maison comme au travail. Si vous appliquez ce comportement à votre chien, vous êtes un maître plutôt dominant:

  • Vous le soumettez rapidement pour qu’il obéisse; autrement, vous le punissez.
  • Vous utilisez votre charisme et votre force pour l’impressionner - cela ne signifie pas que vous le violentez. Vous êtes ferme mais pas agressif. Le chien qui vous convient appartient à une race «dure». Un tel fonctionnement sur un chien «doux» risque de le tétaniser, vous en feriez une lavette. 
  • Si vous avez un tempérament crieur, prenez un chien têtu. Il ne prendra pas vos débordements personnellement et ne se sentira pas traumatisé à chaque fois que vous hausserez le ton.

LES MAÎTRES PLUS DOUX

Être délicat avec son chien ne signifie pas l’autoriser à prendre le dessus sur vous. Même en étant tendre avec lui, il faut que vous restiez son maître, c’est-à-dire son chef. Le laxisme engendre des dégâts comportementaux qui peuvent s’avérer dangereux. Le jour où vous lui direz «non», il pourrait vous mordre sans scrupule.

Si vous savez que vous cèderez aux caprices de votre chien, vous êtes plutôt du type séducteur. Vous aimez le chouchouter et vous aimez qu’il vous aime. Alors prenez un chien, qui par nature, ne cherchera pas la domination.

Le respect réciproque apparaît lorsque la hiérarchie entre le maître et le chien est mise en place et que celui-ci a été sociabilisé et éduqué correctement. Donnez-lui de l’amour et prenez le sien, mais n’oubliez jamais qu’il est un animal. Une fusion trop grande n’est pas recommandable. Un chien ne peut porter sur ses épaules le poids de la solitude de son maître ou son besoin d’affection.

Quoi qu’il en soit, ne soyez jamais ambivalent. Une relation saine est avant tout une relation clairement définie. Un jour blanc, un jour noir… et vous ferez perdre la boule à votre chien. Gardez un juste milieu (entre proximité et distance) et évitez les extrêmes (permissivité et privation totale de liberté).

Nos spécialistes Tom&Co sont à votre disposition pour toutes vos questions!

Produits liés